L’épilation laser toute l’année, en toute sécurité

L’épilation laser toute l’année, des précautions à prendre en compte pour un traitement en toute sécurité.

 

Si la technologie laser existe maintenant depuis de nombreuses années et permet d’éradiquer de manière durable la pilosité, il faut prendre en considération des consignes de sécurité et notamment en ce qui concerne l’exposition au soleil pendant un traitement au laser.

 

Quand commencer?

Un traitement d’épilation au laser se déroule sur plusieurs mois car, étant donné qu’il faut espacer les séances de 4 à 6 semaines (voir 8 parfois) selon le temps de repousse de vos poils, vous allez certainement devoir passer par l’été à un moment ou à un autre.
On compte environ 6 à 8 séances selon les zones traitées et leur hormono-dépendance. Au plus tôt vous commencerez dans l’hiver et au mieux vous arriverez vers l’été en fin de traitement, ce qui vous permettra d’espacer plus facilement les séances à l’approche des beaux jours.

 

Les risques liés à l’exposition solaire

Il faut savoir que le laser émet une énergie lumineuse capable de se transformer en chaleur et de détruire le poil jusqu’à son bulbe.

L’exposition au soleil favorise l’excitation des mélanocytes, cellules qui contiennent la mélanine et qui sont responsables du bronzage.
Lorsque la peau est bronzée due au soleil, le laser ne fait plus la différence entre la mélanine de la peau et la mélanine du poil, c’est à ce moment là que peut survenir un risque de brûlure.

Cependant, ces brûlures restent relativement superficielles et vont s’estomper dans les jours/semaines à venir, et peuvent parfois causer une dépigmentation de la peau (comme lorsque vous attrapez un fort coup de soleil l’été, votre peau pèle et la nouvelle peau est alors plus claire). Il suffit ensuite d’hydrater correctement et de re-bronzer par dessus pour que cette peau “plus claire” disparaisse.

 

En pratique

En moyenne, il faut compter 2 à 4 semaines suivant la technologie de laser utilisée pour pouvoir repasser sous le laser après une exposition au soleil.

 

En résumé, en été :

  • Respectez toujours les consignes de sécurité données par le médecin ou le praticien
  • Protégez votre peau avec une protection SPF50+ sur les zones en cours de traitement
  • Les zones peu exposées en été, telles que les aisselles ou le maillot pourront être plus facilement traitées à conditions qu’elles ait été protégées
  • Il faut laisser environ 2 à 4 semaines après la dernière exposition solaire avant de reprendre les séances, selon la technologie utilisée
  • Les brûlures superficielles restent rares et sont surtout liées à la non observance d’un patient en cours de traitement. Elles s’estompent dans les jours/semaines suivantes en hydratant correctement la peau.

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Articles similaires